le blog

Charte éthique de l’Écovolontariat : participez à la 3ème étape !

La 3ème étape de la création d'une Charte éthique de l’Écovolontariat démarre.

Donnez votre avis en répondant au questionnaire public avant le 15 novembre , en répondant au questionnanire suivant :

https://sites.google.com/site/collectifecovolontariat/participez-au-debat

On a testé pour vous, ça prend effectivement 5 minutes !

Cette inititive est portée par le Collectif Francophone d’Ecovolontariat à travers l'association Cybelle Planete.

 


Voici le communiqué diffusé par le Collectif Francophone d’Ecovolontariat :

 

"Le Collectif Francophone d'Ecovolontariat entame la 3ème étape de la création d'une Charte éthique de l'écovolontariat. Les 2 premières étapes ont connu un réel succès auprès des écovolontaires et des professionnels de l'écovolontariat et du tourisme.


Pour consulter ou télécharger les compte-rendus des étapes 1 et 2 cliquez ici.

La participation à l'étape 3 est maintenant ouverte, participez dès aujourd'hui au débat collectif, la clôture est annoncée pour le 15 novembre !

Participer à l'élaboration de la charte éthique de l'écovolontariat pour :
UNE MEILLEURE VISIBILITÉ POUR LES STRUCTURES SIGNATAIRES
UNE INFORMATION CLAIRE ET CONCRÈTE POUR LES ÉCOVOLONTAIRES

A l’issue de l’étape numéro 3, le 15 novembre 2014, les engagements de la charte éthique qui auront été validés constitueront la première charte éthique de l’écovolontariat.
Chaque structure d’écovolontariat signataire s’engagera envers les différents points de la charte éthique
Les écovolontaires pourront s’appuyer sur des éléments concrets pour évaluer l’éthique de la structure d’écovolontariat à laquelle ils s’adressent.

UN AMBITIEUX PROJET EN 3 ETAPES
Etape 1
Proposition d’une définition et d’une charte éthique aux internautes. Ces dernières ont été notées et  commentées (durée 2 mois). Après dépouillement des réponses, un compte-rendu détaillé a été rédigé et des contres propositions ont été élaborés. Cette étape est terminée
Etape 2
Des contre-propositions ont été soumises une nouvelle fois à l’appréciation des internautes. A l’issue de cette étape, les réponses reçues ont à nouveau été étudiées pour l’élaboration d’une version « finale » de la définition et de la charte éthique de l’écovolontariat (durée 2 mois). Cette étape est terminée
Etape 3
La version finale de la définition et de la charte éthique de l’écovolontariat sont soumises une dernière fois au vote des internautes. Les différents points seront validés seulement s’ils obtiennent une majorité de OUI. Cette étape est en cours jusqu'au 15 novembre.


Un mode de voyage innovant et un engagement citoyen pour la nature
Depuis une dizaine d'années, l'écovolontariat se développe largement en France et dans le monde. Le terme écovolontariat, directement traduit de l'anglais «ecovolunteering», ne possède en France aucune définition « officielle ».
Le débat lancé par le Collectif c'est penché sur la mise en place d'une définition commune. Voici la définition qui est soumise au vote dans cette troisième et dernière étape : "L’écovolontariat est une action solidaire et participative qui consiste à aider, durant son temps libre, un projet lié à la préservation et à la valorisation de la diversité animale, végétale, environnementale, et culturelle. L’écovolontaire est un citoyen engagé et bénévole et ne peut, à ce titre, recevoir de contrepartie financière pour son action."
Une initiative en réponse à une demande croissante
L’écovolontariat est en plein essor en Europe. Cette activité répond à un besoin citoyen fort : agir concrètement pour préserver la diversité des cultures, des paysages, de la faune et de la flore... Aujourd’hui, des milliers de personnes partent chaque année en mission d’écovolontariat et ce nombre ne fait qu’augmenter!
Pourtant l’écovolontariat ne bénéficie encore d’aucune définition officielle ou de charte éthique claire. Ainsi, que ce soit du côté des structures organisatrices ou des écovolontaires, les disparités tendent à se multiplier et les critères de choix deviennent de plus en flous. Le but de ce collectif est de clarifier l’offre et la pratique de l’écovolontariat à la fois pour les organisateurs et pour les voyageurs des pays francophones."