Chantier 'VPN'. Cliquez sur l'icône pour plus d'informations.
( TERMINÉ )

1. Chantier valorisation d'une ancienne ferme et d'un chemin sur l'ENS de la montagne du Sapey

Ou ?

Diois, Vallée de la Roanne, Commune d'Aucelon

Qui ?

Chantier créé et mis en place par Volontaires Pour la Nature (encadrement pédagogique) avec le Service des Espaces Naturels Sensibles du Département de la Drôme. Les écogardes assurent l'encadrement technique sur le chantier.

Quel est le contexte ?

Le hameau du Sapey et les Fermes alentours étaient encore habités il y a cinquante ans et accueillait, dans cet endroit particulièrement isolé, diverses activités agricoles.

Depuis le départ de la population, il reste le témoignage bâtit de cette occupation : une ferme laissée à l’abandon et altérée par le temps qui passe, risquant d’entrainer la perte de la mémoire de ce lieu.

Depuis 1997, le service ENS de la Drôme acquiert 336 ha de la montagne du Sapey, qui est aujourd'hui classée dans une zone Natura 2000.

Quelles actions ?

Cet ENS porte deux orientations importantes permettant de comprendre la logique de ce chantier :

- Limiter la re-colonisation des pelouses par la forêt avec la mise en œuvre d’une gestion pastorale concertée (maintien d’un paysage qui témoigne de pratiques ancestrales, garder des milieux ouverts en faveur de la biodiversité). Afin de limiter l’avancée de la forêt, un troupeau de vaches pâture chaque année de juin à octobre sur l’alpage du Sapey.

- Avenir du patrimoine bâtit (valoriser le site par son histoire) : Des travaux ont déjà été entrepris par le département pour remettre en état une partie de cette ferme.
L’objectif de ce chantier est de poursuivre cette action de valorisation du site en agissant d’abord autour de la ferme, puis en retravaillant ses accès, notamment un ancien chemin de muletier rejoignant le village d’Aucelon.

En 2015, un groupe de bénévoles avait déjà effectué un travail, qu'il s'agit cette année de poursuivre.

Et moi ?

Le travail à effectuer par les volontaires comprend le débrousaillage (sécateurs, scies à main) et l’arrachage manuel de jeunes semis envahissants afin de dégager le pourtour de la ferme et d’éviter la détérioration du bâtit : la croissance dynamique de la végétation peut menacer la stabilité de la construction.
Il s’agira aussi d’entretenir manuellement un ancien itinéraire de muletier à proximité de la ferme pour rétablir un parcours aisé : couper la végétation qui gêne le cheminement, découvrir / reconstituer par endroit le muret en pierre qui borde ce chemin.


La semaine sera divisée entre temps de travail et temps de loisirs qui vous permettront de découvrir les milieux naturels (sorties naturalistes, balades) et l’évolution des pratiques humaines sur le territoire (rencontre avec un artisan/agriculteur local).

Quand ?

Du samedi 16 juillet au samedi 23 juillet 2016

Quel profil pour le volontaire ?

18 ans minimum. Aucune compétence n’est demandée, seules la motivation et l’envie de partager cette expérience. Il faut néanmoins avoir une bonne forme physique.
Nombre de participants : entre 10 et 15.
Le chantier est ouvert à l’international : langues = français, anglais et espagnol.

Combien ça coûte ?

La participation est de 60 euros et donne accès à l’encadrement pédagogique et naturaliste, aux repas et toutes autres activités du séjour. Les frais de transport domicile-lieu du chantier sont à la charge du volontaire. Pour participer au chantier, il est nécessaire d’être adhérent à l’association Volontaires Pour la Nature (10 à 25 euros selon la situation).
L’hébergement se fera en campement autonome en pleine nature (prévoir tente et duvet). Plus d’infos dans le fiche de présentation détaillée.

En savoir plus ?

Consultez la présentation détaillée ico_new_window associée à ce chantier.

S'inscrire ?

Téléchargez la fiche d'inscription ico_new_window associée à ce chantier.