Chantier 'VPN'. Cliquez sur l'icône pour plus d'informations.

4 - Lutte contre des espèces exotiques envahissantes dans les gorges de l’Ardècheinfos détaillées et fiche d'inscription bientôt en ligne !

Ou ?

Réserve Naturelle des Gorges de l’Ardèche

Qui ?

Chantier organisé par l’association Volontaires Pour la Nature (A Pas de Loup) et le Syndicat de Gestion des Gorges de l’Ardèche sur la Réserve Naturelle. Encadrement du chantier : un Garde Technicien de la Réserve Naturelle et un membre de Volontaires Pour la Nature (A Pas de Loup).

Quel est le contexte ?

Les invasions biologiques représentent aujourd’hui la deuxième cause d’extinction des espèces et d’appauvrissement de la biodiversité, juste derrière la destruction de leurs habitats.
Un travail récent d’inventaire et de cartographie des plantes invasives de la Réserve Naturelle Nationale des Gorges de l’Ardèche, montre que les Gorges de l’Ardèche ne sont pas épargnées par l’invasion des différentes espèces végétales exotiques, à divers degrés d'avancement dans leur phase de colonisation.
La «conservation du patrimoine naturel et naturalité » est un des principaux objectifs de la Réserve Naturelle Nationale des Gorges de l’Ardèche. Ainsi donc, la lutte contre les Espèces Exotiques Envahissantes (EEE) végétales allochtones des habitats naturels répond en partie à cette problématique.
Depuis 2011 de nombreuses actions de luttes (écorçage, arrachage, coupe, …) ont été réalisées sur des sites prioritaires. Les espèces ciblées étaient les suivantes : l'Ailante glanduleuse, le Robinier faux acacia et l’Ambroisie. Le chantier proposé s’insère dans la continuité de ces actions en intervenant sur les deux premières espèces citées, ainsi que sur la Renouée du Japon.
Ces espèces, introduites depuis plusieurs siècles en Europe se sont rapidement naturalisées et sont aujourd’hui présentes dans une grande partie du sud de l’Europe et sur presque tout le territoire français. Comme de nombreuses espèces exotiques envahissantes elles sont sources de perturbation au sein des écosystèmes dans lesquels elle se développe : suppression des espèces autochtones qui conduit à la création de peuplements mono spécifiques et modifie les paysages et les habitats en les uniformisant.
Dans la Réserve Naturelle des Gorges de l’Ardèche on rencontre l'Ailante, le Robinier faux acacia et la Renouée du Japon préférentiellement sur les bancs de graviers et de sables et sur les sols limoneux.

Quelles actions ?

Il s’agira de lutter contre l’Ailante, le Robinier faux acacia et la Renouée du Japon. La technique utilisée sera celle de l’écorçage et arrachage des jeunes plantules.

Et moi ?

Durant ce chantier, les volontaires seront amenés à
Apprendre à reconnaître l’Ailante, le Robinier faux acacia et la Renouée du Japon
- Écorcer et arracher les plantes
Réfléchir aux moyens de lutte contre les plantes dites invasives
Sensibiliser le grand public aux actions de respect et protection de la nature grâce aux questionnements suscités par cette auprès des autres visiteurs

La semaine sera partagée à 50% entre temps de chantier (généralement le matin) et activités de découvertes naturalistes (randonnée, intervention de spécialistes, observation de la faune). Les participants pourront également profiter du cadre exceptionnel (baignade, exploration) dans le cadre du temps libre autour du chantier (pause repas, soirée).

Quand ?

Une semaine du samedi 14 au samedi 21 septembre 2019

Quel profil pour le volontaire ?

18 ans minimum. Bonne santé et bonne condition physique.

Intérêt et curiosité pour la nature.

Être capable de vivre en groupe et de travailler en équipe pendant une semaine et dans des conditions rustiques.

Combien ça coûte ?

Adhésion à Volontaires Pour la Nature (10 à 25€ selon situation personnelle) + 60 € pour la semaine (participation aux frais de nourriture et aux interventions).

Les repas sont pris en charge par l'association.

Le volontaire prend en charge son déplacement jusqu'au point de rendez-vous pour le chantier.