Soutien au monde pastoral : garde d'un troupeau de brebis en zone de présence du loupInscriptions bientôt ouvertes !

Ou ?

A Chichilianne, village de moyenne montagne du Trièves, de 290 habitants, à 1000 m d’altitude en moyenne, et à 60 km au sud de la ville de Grenoble

Qui ?

Christèle Durand et ses enfants, éleveuse de brebis laitières, en bio.

Quel est le contexte ?

Dans le cadre de missions à la ferme, nous envoyons des bénévoles en soutien à l'exploitation de Christèle Durand.
Le but de cette mission est d'apporter un soutien aux petites exploitations situées en zones de présence du loup (ce qui implique une charge de travail supplémentaire aux bergers ou éleveurs : surveillance accrue, mise en place de parcs, déplacements constants et parfois urgents des brebis pendant l’été, etc.), et de soutenir un modèle agropastoral respectueux des animaux et de l’environnement.

Toute l’année, le rôle du bénévole est de participer aux soins et à l’attention constante portée au troupeau, lorsqu'il pâture en été, et dans la bergerie en hiver. Il faut également nourrir et veiller à la bonne santé des chiens, chats, poules et chevaux.

Pour les plus bricoleurs, de petits et grands travaux sont toujours bienvenus : ils permettront l’amélioration constante des conditions de vie des bêtes et des conditions de travail de l’éleveuse. Réaménager l’intérieur de la bergerie, améliorer le poulailler, réparer le chenil, imaginer des solutions pratiques pour éviter autant que faire se peut les déperditions de temps et d’énergie : Christèle sollicite volontiers les bonnes volontés et apprécie par-dessus tout le sens pratique dans nos initiatives.

Des travaux agricoles sont également proposés en été : faucher les champs loués par Christèle, andainer, botteler, transporter les bottes jusqu’à la ferme, et les stocker.

C’est la saison où il faut parfois traire deux fois par jour, trier le troupeau en plusieurs lots pour les mener dans des prés différents, soigner les bêtes malades, leur couper les onglons, s’assurer de la qualité et de la quantité d’herbe dans les champs, remettre en état les parcs mobiles qui les clôturent, rentrer parfois tard avec le troupeau à la bergerie après une longue journée de travail.

L’hiver est la période de l’agnelage, avec toute la surveillance qu’elle exige. Certains agneaux seront négligés par leur mère et devront être nourris au biberon.

Depuis quelques mois, Christèle développe une activité de « food truck », où elle cuisine et vend de l’agneau aux abords des villes, le week-end. Elle tient également ouvert un local à Clelles, où elle vend ses produits locaux.

Enfin, elle structure actuellement une association qui lui permet d’organiser et d’animer des visites payantes de la ferme, destinées à tous les publics (familles, personnes handicapées, jeunes en difficulté, etc…). Dans cette optique, elle se tient régulièrement disponible pour un atelier de « conversation avec une fermière », pendant lequel elle répond à toutes les questions du public désireux d’échanger sur l’impact du loup sur l’élevage, sur la méconnaissance réciproque entre les mondes urbain et rural et ses conséquences, sur les limites écologiques, économiques et sociales du modèle intensif de l’élevage en France, …
La ferme se situe dans un village de moyenne montagne à 1000m d'altitude dans le Trièves. Chichilianne est située dans un bassin agricole et forestier, au pied des falaises des Hauts Plateaux du Vercors et du Mont Aiguille.

Quelles actions ?

L'activité de la ferme s'étale sur l'ensemble de l'année et est fortement marquée par le cycle des saisons. Elle comporte toutes les tâches directement liées aux animaux et aux travaux extérieurs. Elle se diversifie également au fil des années, et se professionnalise dans l’accueil du public.
Attention : cette mission n'est pas une mission d'observation du loup.

Et moi ?

L'activité principale concerne le soin apporté aux brebis dans la bergerie et aux alentours du village. Vous participerez à leur nourrissage sous la responsabilité de Christèle, puis participerez à l’entretien du bâtiment et des installations. Selon la saison, vous participerez aux travaux extérieurs. Vous aiderez Christèle à tenir le « food truck » et le local de vente. Vous serez également amené, si vous le souhaitez, à accueillir du public et à contribuer à la visite guidée de la ferme. Vous logerez l’été sous tente dans un pré avoisinant la bergerie, et chez Christèle l’hiver. Les repas seront pris en famille.

Quand ?

Pour minimum 15 jours (durée plus longue possible, à valider avec l'éleveuse), toute l’année.

Quel profil pour le volontaire ?

A partir de 18 ans. un bénévole à la fois uniquement. Bonne condition physique, goût du travail physique, curieux de découvrir une ferme de taille moyenne, sens de l'autonomie et des responsabilités. Capacité d’adaptation confirmée, pour faire face aux imprévus inhérents à la gestion d’une ferme.

Combien ça coûte ?

Sur place, hébergement et nourriture pris en charge par l'éleveuse.

Pour participer à l'un de nos programmes, vous devez être adhérent(e) à notre association. Il est possible, sur demande, que votre adhésion soit encaissée seulement si votre dossier est accepté (voir fiche d'inscription).

Pour cela, il vous suffit de remplir le bulletin d'adhésion en ligne : http://www.volontairesnature.org/index.php?option=com_adh&view=adherent&layout=adherer&Itemid=1170

Vous pouvez ensuite télécharger la fiche d'inscription, la remplir et la retourner par mail à Tom, le bénévole qui gère la mission : topaze[at]no-log.org